Carton Ondulé de France dévoile les résultats d’une étude neuroscientifique inédite sur l’analyse du comportement des consommateurs et sur l'impact de l'emballage au rayon fruits et légumes sur l'expérience client.

Le rôle et l’impact de l’emballage sur les consommateurs font l’objet de recherches et d’efforts précis de la part des distributeurs et des fabricants ; mais qu’en est-il dans le rayon fruits et légumes ? Existe-t-il un lien entre expérience client et emballage ? Ce lien influe-t-il sur l’attractivité du rayon – et de ses produits ? L’organisation professionnelle Carton Ondulé de France a mené une étude inédite pour décrypter le rôle de l’emballage sur l’expérience client dans ce rayon.

 

Un emballage non perçu au rayon fruits et légumes, mais à l’impact puissant

 

L’étude, menée par Négosciences*, une entreprise spécialisée en neurosciences appliquées au commerce, et Carton Ondulé de France, a permis en premier lieu d’évaluer la perception de l’emballage dans le rayon fruits et légumes : 95% des clients interrogés ne remarquent pas les emballages permettant de présenter les fruits et légumes.

Pourtant, l’étude a permis de démontrer un impact fort et évident de l’emballage sur l’expérience client, en fonction de sa nature ou de son absence.

 

Premier indicateur, la nature de l’emballage influe directement sur le temps passé dans le rayon : un client passe entre 17% et 50% de temps en plus devant les étals lorsque les fruits et légumes sont présentés dans des plateaux en carton ondulé plutôt que dans des caisses en plastique ou sans emballage (présentation directement sur les étalages avec des séparateurs en inox).

 

Le second indicateur permettant de mesurer l’impact sur l’expérience client réside dans le « taux de couverture », quantification de l’espace exploré sur le rayon : il est identique lorsque les F&L sont présentés en séparateurs inox ou dans des plateaux en carton.

En revanche, les clients qui sont face à des fruits et légumes présentés soit dans des caisses en plastique soit dans des plateaux en carton couvriront 51% de surface en plus avec la solution « carton » : 23,8% de taux de couverture pour les caisses plastique contre 35,9% pour les plateaux en carton.

 

« L’utilisation de techniques scientifiques était nécessaire pour identifier et quantifier précisément un impact potentiel. Nous pouvons donc affirmer que les visites dans le rayon fruits et légumes sont plus longues et plus exploratoires lorsque les étalages comportent des plateaux en carton ondulé. C’est une vraie valeur ajoutée de notre emballage. » déclare Bertrand Arnault, président de Carton Ondulé de France.

 

L’emballage des fruits et légumes a un impact direct sur le comportement d’achat

 

L’intérêt porté au produit est un critère déterminant dans l’acte d’achat : cela fait la différence entre un achat plaisir et un achat « d’obligation » où seule la variable économique entre en considération. Sur ce point, les résultats sont sans équivoque : sur les deux comparaisons réalisées, 81% et 86% des clients portent un intérêt au produit plutôt qu’aux prix affichés lorsque les fruits et légumes sont présentés dans des plateaux en carton ondulé.

Ces chiffres tombent à 59,2% avec un emballage en caisse plastique ; et à 15,5% pour les produits présentés sans emballages dans des séparateurs inox.

 

Les plateaux en carton, en diminuant l’intérêt aux prix, -65% par rapport à la caisse plastique, et -77% par rapport aux séparateurs inox, engagent donc plus le client à valoriser le produit et sa qualité.

 

Enfin, l’étude dévoile que le nombre de clients achetant des fruits et légumes augmentent entre 13% et 16% lorsqu’ils sont présentés dans des plateaux en carton ondulé plutôt que sur des étalages inox ou avec des caisses en plastique.

 

« La nature de l’emballage révèle un comportement client différent. C’est une donnée qui était vérifiée pour les produits emballés et présentés en linéaire. Mais c’est une découverte pour des produits présentés en libre-service, et plus spécialement pour les fruits et les légumes, alors que l’emballage n’est perçu qu’inconsciemment. Le carton ondulé offre une expérience client sans équivalent et durable ! » analyse Kareen Desbouis, déléguée générale de Carton Ondulé de France.

 

Le carton ondulé, atout de la grande distribution  

 

Dans les années 1960, le carton ondulé a participé au boom de la grande distribution en favorisant la consommation de produits agroalimentaires dans des conditions d’hygiène et de logistique optimisées.

Encore aujourd’hui, cet emballage séduit producteurs, industriels et distributeurs. Grâce aux 73 sites de production répartis sur tout le territoire, à proximité de leurs clients, la filière offre une garantie de réactivité et de flexibilité dans l’approvisionnement des emballages.

 

Le carton ondulé est une solution d’emballage adaptée à la chaine de distribution des fruits et légumes :hygiéniques, permettant une conservation plus longue, ergonomiques, robustes et légers, faciles de manipulation, adaptables et économiques, garantis par le label de qualité CFQ, les plateaux en carton onduléreprésentent une valeur ajoutée non négligeable pour l’ensemble de la chaine de valeur.

 

Biosourcé, renouvelable, biodégradable, recyclable, et recyclé, le carton ondulé est une solution d’emballage innovante, performante et responsable, qui répond parfaitement aux besoins de la grande distribution. « C’est un matériau efficace, léger et discret qui a l’avantage de pouvoir répondre à tous les cahiers des charges (chaîne du froid, protection des aliments fragiles…). C’est aussi un outil marketing clé puisque l’emballage est personnalisable. Le carton ondulé est le bon génie du commerce ! » conclut Bertrand Arnault

L'impact de l'emballage

des fruits et légumes

cof.jpg