The Paper Bag explique le sac papier

Reforestation_ThePaperBag.jpg

Devant l’inquiétude grandissante que suscitent le changement climatique et la pollution environnementale, les consommateurs changent de plus en plus leurs habitudes et optent pour des solutions plus respectueuses de l’environnement. Les produits durables et les emballages alternatifs gagnent ainsi du terrain. Les sacs papier sont fabriqués à partir de bois, une ressource renouvelable. En Europe, leur matière première provient de forêts gérées durablement. La plateforme « The Paper Bag », l’association des principaux fabricants européens de papier kraft et sacs papier, explique l’importance des sacs papier et la raison pour laquelle ils constituent une solution durable.

 « Si la plupart des gens savent que le papier est un matériau d’emballage durable, ils semblent parfois hésiter quant à son origine », déclare Kennert Johansson, secrétaire général de CEPI Eurokraft. « Contrairement aux pratiques d’il y a des centaines d'années où les arbres étaient coupés sans prise en compte du reboisement ni de l’entretien des forêts, notre industrie a fait de la gestion durable des forêts un élément clé de la chaîne de valeur des sacs papier européens. » Ces trente dernières années en particulier, le secteur européen du papier kraft et des sacs papier s’est beaucoup investi pour améliorer la durabilité de sa gestion des forêts et de ses pratiques d’exploitation. L’objectif est notamment d’assurer une production biosourcée de valeur et de sauvegarder la diversité de la flore et de la faune, les valeurs récréatives et le patrimoine culturel. Le terme de gestion durable des forêts a été défini au début des années 1990. Il s’agit d’exploiter les zones forestières en préservant la biodiversité, la productivité, la capacité de régénération, la vitalité et le potentiel à remplir d’importantes fonctions écologiques, économiques, sociales et culturelles. Non seulement pour aujourd’hui mais aussi pour les générations futures et sans nuire aux autres écosystèmes.

« Pour garantir un équilibre entre les demandes croissantes de la société en produits issus du bois et la préservation de la santé et de la diversité des forêts, il est nécessaire d’évaluer, de planifier et d’entretenir en permanence ces forêts », explique Johansson. « De ce fait, les forêts permettent la création de différents types d’emploi et constituent ainsi un important facteur économique pour les communautés locales ». Les gestionnaires de forêts sont chargés d’évaluer les terres, de surveiller les types d’arbres existants et leur état de santé, de déterminer comment les récolter pour assurer leur régénération et la rotation continue des forêts, et de préserver leurs fonctions environnementales et sociales. 

 

Croissance durable 

Il existe de nombreuses manières de récolter le bois permettant d’imiter la dynamique naturelle et d’obtenir un équilibre entre les fonctions productives d’une forêt et ses écosystèmes. L'élagage des jeunes arbres les aide à grandir en bonne santé. Une coupe d’éclaircie sélective des arbres adultes assure à ceux qui restent une meilleure croissance et offre aux jeunes arbres de l’espace pour grandir. « Nos forêts poussent d’autant mieux que nous savons gérer ce processus », ajoute Johansson. « Tous les sites exploités dans le cadre d’une gestion durable des forêts sont reboisés. Le volume moyen de bois récolté est inférieur à la croissance des forêts, grâce aux replantations. ». Grâce à la gestion durable de ses forêts, l’Europe a vu sa surface forestière nettement augmenter ces 25 dernières années. Cette augmentation se chiffre à 17,5 millions d’hectares, soit près de la moitié de la superficie de l’Italie.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Régulation du climat
En coupant et replantant régulièrement des arbres, on protège la forêt tout en la rendant également plus productive. Les jeunes arbres transforment plus de CO2 en oxygène et en captent plus que les vieux arbres. La quantité annuelle moyenne de carbone séquestré dans la biomasse forestière européenne est de 719 millions de tonnes. Cela permet de compenser les émissions de CO2 fossile générées annuellement par l’Allemagne. Produit du bois, le papier continue de plus à stocker le carbone tout au long de sa vie. Le recyclage du papier rallonge encore cette durée de séquestration du carbone.

 

Protection de la biodiversité et des écosystèmes forestiers

Les écosystèmes forestiers abritent environ 80 % des espèces terrestres vivantes : végétales, animales insectes. Favoriser cette biodiversité est l’une des tâches les plus importantes de la gestion durable des forêts. Ainsi, sur certaines parcelles naturelles, de vieux arbres encore debout ou tombés sont délibérément laissés dans la forêt pour offrir habitat et alimentation aux petits animaux et aux insectes. Forêts naturelles ou plantations, les différents types de forêts associés à diverses zones naturelles protégées sont complémentaires et remplissent différentes fonctions : zones productives, récréatives, ou bien biotopes. « Tous les types de forêts ont en commun la fonction de protéger les sols et les cours d'eau », déclare Johansson.

 

Transparence pour les consommateurs et les marques

Pour savoir si un produit est fabriqué à partir de matières premières issues de la gestion durable des forêts, il suffit de vérifier la présence des labels FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières). Ces deux organisations non gouvernementales ont été créées pour promouvoir la gestion responsable des forêts du monde entier. Pour obtenir cette certification, les propriétaires de forêts doivent répondre à un ensemble de critères et d'indicateurs détaillés. Le FSC et le PEFC ont des exigences fondamentalement similaires avec des approches légèrement différentes. Ces exigences portent sur la santé et la productivité, la biodiversité et les écosystèmes d’une forêt, ainsi que sur ses fonctions socio-économiques. « La certification est le meilleur moyen de garantir que les fibres utilisées pour nos sacs papier sont des fibres durables », explique Johansson. « En choisissant des sacs en papier, les consommateurs et les marques prennent une décision d'achat responsable qui contribue à l’atténuation du changement climatique. »

Biodiversity_ThePaperBag.jpg